The Maraudeur's Time

Tic tac tic tac ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Contexte #1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
James Potter
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 832
Age : 22
Année : 5ème année
Petit(e) ami(e) : I LOVE ME BECAUSE NOBODY WANTS ME
Date d'inscription : 15/09/2007

Feuille de personnage
Humeur: Heureux
Description:
Amour/Amis/Ennemis:

MessageSujet: Contexte #1   Jeu 10 Juil - 17:13


By Mercy and Dark-Titia



    Septembre 1994.

      « Mais oui Hermionne, on y croit tous. »

      « La ferme Ronald »


      C’était une magnifique journée ensoleillée à Poudlard. Les élèves étaient libres le wee-kend et allaient donc en profiter. Harry, Ron et Hermionne avaient eux aussi cette intention. Tous trois sortirent donc à l’extérieur bien que la jeune Granger voulait encore étudier pour l’examen de Potion qu’avait annoncé le Professer Rogue. Les deux garçons eux, n’avaient pas du tout l’envie d’étudier en une si belle journée, oh non, « que Rogue aille au diable » !
      Harry poussa la gigantesque porte du hall, et tout trois avancèrent à grands pas vers le lac. Ce lac qui pouvait paraitre si magnifique mais aussi très dangereux. D’après de nombreuses légendes, non seulement un calamar géant y habitait mais aussi pleins d’autres créatures diverses et dangereuses. O_o Malgré tout cela, le grand trio n’avait pas véritablement peur de s’y approcher ou bien même de s’y tremper les orteils. Alors que le jeune Potter, Weasley et Granger arrivèrent enfin à leur endroit préféré, Ginny Weasley, la cadette de la nombreuse famille rousse, occupait déjà les lieux.


      « On peut se joindre à toi ? »

      Harry décida de prendre la parole, étant la petite star de Ginny, il savait parfaitement qu’elle n’allait pas renoncer. Cette dernière approuva donc d’un léger signe de tête en laissant paraitre ses deux petites joues roses.
      Drago Malefoy, accompagné de ses deux trolls lui servant d’amis, était non-loin d’eux, et d’un regard discret, les espionnait. Le jeune brun, Harry, s’assit contre l’arbre le plus proche et remarqua que sa cape d’invisibilité, qu’il avait hérité de son propre père, n’avait toujours pas quitté la poche de son pantalon depuis la veille. En effet, l’adolescent avait eut une petite virée nocturne avec Ron hier soir. Ces derniers avaient « emprunté » un livre de la bibliothèque situé à la réserve. Les livres de la réserve étaient pour la plus part interdits ou dangereux, seul sous autorisation d’un adulte de Poudlard, un élève pouvait en emprunter. Le jeune Potter se dit alors qui la rangerait à son retour dans la Salle Commune de Gryffondor. Ron lui, avait déjà retiré ses chaussures, laissant dégager une odeur nauséabonde, et trempait ses pieds dans le lac. Quant à Hermionne, elle se mit à lire son livre scolaire des Potions, et oui, Harry et Ron n’avait pas réussit à lui retirer l’envie d’apprendre, mais au moins, elle était en leur compagnie. C’est alors que lorsqu’à son tour, elle s’assit à la droite du jeune Potter, elle fit tomber son précieux retourneur de temps que lui avait offert le Professeur McGonagall lors de sa troisième année, sur la pelouse. Alors que le jeune Weasley tourna la tête et continua de s’amuser avec l’eau, il l’aperçut. Un médaillon en or, si petit et magnifique. Il pourrait plus tard le vendre et remporter une petite fortune ! L’étudiant l’attrapa donc et se mit à tourner l’aiguille des heures une bonne centaine de fois. La jeune Granger ouvrit grand les yeux, que faisait cet abruti de Ronald ? Harry, à son tour, eut la même expression, lui qui savait ce qu’était cet objet pour l’avoir utilisé l’an dernier. Lorsque Hermionne lui arracha férocement certes, mais précieusement, une espèce de tourbillon multicolore apparu. Et non ! Les quatre Gryffondor furent alors aspirés bien qu’ils essayaient tant bien que mal de se retenir à tout et n’importe quoi. Ginny fut la première, Ron le second et les deux restants qui se cramponnaient à l’arbre, furent à leurs tours dévorés par le tourbillon quelques secondes plus tard. Drago, qui était encore sous le choc, s’approcha rapidement, et tout comme les autres, se fit aspirer.


    Septembre 1975.

      « Ron, quand est-ce que tu arrêteras de fouiner partout ? »

      Les cinq élèves de quatrièmes/troisième années étaient là, au même endroit que tantôt. Rien n’avait changé, du moins presque. Tout les autres élèves avaient disparu, le lac paraissait plus claire, et la végétation plus jolie. Mais où étaient-ils ? Seuls Harry et Hermione savaient ce qui s’était passé, dut moins, ils ne savaient pas vraiment à quelle époque ils avaient atterris. Ginny aperçu alors un petit morceau de la gazette du sorcier sur la pelouse fraiche du parc. Celle-ci le ramassa et se mit à lire rapidement la page en espérant trouver quelque chose qui les aideraient.

      -… qui est vraiment scandaleux ! Je vous tiendrais très vite au courant.
      Jenkins Royil, votre rédacteur.
      Article de la Gazette du Sorcier, 1975. –


      O_o ? Où étaient-ils arrivés ? Impossible, pas en 1975 tout de même. La jeune rousse laissa échapper un long cri puis versa de petites larmes. La jeune brune vint alors dans ses bras et lu à son tour l’article par-dessus son épaule. Celle-ci eut des yeux aussi ronds qu'une bille et fit signe à Harry d’approcher. Ce dernier eut la même réaction que Hermione. C’est alors que les Gryffondor remarquèrent la présence de Drago que les portes du Hall s’ouvrirent à la volé. Albus Dumbledore se trouvait là, vêtu comme toujours d’une robe de sorcier couleur bleu marine, violette. Le directeur de Poudlard approcha doucement et calmement vers eux et dit avec un petit sourire :

      « Bonjour jeunes gens. Venez plutôt dans mon bureau, nous serons certainement plus à l’aise pour discuter. »

      Tous cinq avaient bien remarqué que leur directeur avait l’air bien plus jeune. Celui-ci avait moins de barbe et ses cheveux paraissaient beaucoup moins gris. Les élèves le suivirent donc, Poudlard n’avait pas changé d’un pouce, les sabliers étaient toujours là, le long tapis rouge, et plus encore, l’immense insigne de l’école représentant un blaireau, un aigle, un lion et un serpent autour d’un P bien lisible. Lorsque Harry, Ron, qui était toujours pieds nus, Hermione, Ginny et Drago furent arrivés devant la grande gargouille qui cachait le bureau du directeur à l’aide d’un mot de passe, Dumbledore prononça :

      « Beurk, je déteste les légumes. »

      Harry avait l’habitude de ces étranges mots de passe toujours en rapport avec les friandises et la nourriture. Peu de temps après, tous les six furent assis chacun sur un siège que Dumbledore avait fait apparaitre à l’aide de sa baguette magique.

      « Des biscuits ? J’ai cru entendre un cri tout à l’heure ? Pouvez-vous éclairer ma lanterne ? »

      Les quatre étudiants se fixèrent à tour de rôle, que faire ? Finalement, ce fut la petite Granger qui répondit brièvement :

      « Professeur… Nous nous trouvions il y a peu de temps de ça, dans le parc de Poudlard. Exactement à l’endroit où vous nous aviez trouvé. Mais nos camarades étaient là, eux aussi, et tout à coup, tous les autres ont disparu. »

      « C’est faux ! Je vais vous dire, moi, ce qui s’est réellement passé ! Cette bande était dans le parc quand tout à coup avec de la magie noire, ils ont fait apparaitre un tourbillon étrange ! Et moi, qui révisais tranquillement, je me suis fait aspirer ! »


      Le directeur de l’école haussa les sourcils, ce garçon avait des manières très impolies. Le vieillard avait tout de même une idée sur la question, il avait remarqué que Harry ressemblait drôlement à James Potter, Drago à Lucius, Ronald et Ginny eux, avaient les mêmes taches de rousseurs et les mêmes cheveux roux que Molly et Arthur, mais quant à Hermione… Il avait pour l’instant aucune idée…

      « Montez à l’infirmerie, Mme Pomfresh s’occupera de vous. Je n’ai qu’une seule chose à vous dire : ne changez surtout rien. Vous m’avez bien entendu ? Ne changez rien. Quant à vos affaires scolaires et vestimentaires, je m’occuperais d’aller vous acheter tout cela plus tard. Ah oui, vous venez de Beaubatons désormais.»

      Les quatre Gryffondor et le Serpentard restèrent bouche-bée mais exécutèrent l’ordre de se rendre à l’infirmerie. Tous cinq montèrent donc les marches du Grand Escaliers en silence.

      « Et bah bravo, je dirais tout à mon père ! Bande de bouffondor ! »

      « La ferme ! »


    ----------------------------------------------------------

    Explications :
    Vous l’avez donc comprit, Harry et co ont été accidentellement envoyés à l’époque des Maraudeurs [à leurs cinquièmes années]. Dumbledore n’a eut qu’une brève discution avec eux pour l’instant. Il cherche des informations et essaye tant bien que mal de les renvoyer au plus vite à leur époque. Bien que ce dernier leur avait dit de ne rien changer, Harry voudra coute que coute essayer de sauver ses parents. Il essayera de faire comprendre aux maraudeurs que Peter n’est pas l’ami qu’ils croient être. Hermione, voulant elle aussi sauver les parents du pauvre Harry, l’aidera mais fera en sorte de changer le moins de chose possible. Quant à Drago lui, fera tout pour que le couple James/Lily ne se forme pas, et si il réussit cette tache, Harry Potter ne naitra jamais. Ginny et Ron voulaient aussi rencontrer leurs parents, malheureusement, ces derniers ont déjà quitté Poudlard, ils aideront donc Harry dans sa quête.
    Pour tout de même rester dans l'ombre, les cinq élèves auront des noms d'emprunts et viendront de Beaubatons pour une durée indéterminée.
    Pour terminer, je tiens à préciser que le retourneur de temps s’est cassé sous le poids du jeune Weasley. ><"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hp-maraudeurs.positifforum.com
 
Contexte #1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte # Dans quel contexte vivons nous ?
» Contexte évolutif
» Contexte de Nox Aeterna
» Contexte One Piece Requiem
» Le Contexte du RPG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Maraudeur's Time :: Accueil :: Commencement-
Sauter vers: